Cambronne les Ribécourt

En 1147, Bernerius de Camberona, en 1244, Jean de l’Atre de Cambronne, en 1272, Barthélémy de Cambronne et en 1310, Hugo de Camberone obtiennent la seigneurie de Cambronne d’Aliénor d’Hanest, veuve de Raoul VI, seigneur de Canny. Au xive siècle, Pierre de Cambronne épouse Marie du Mont.

En 1472, décède l’abbesse, Marguerite de Camberonne, dont les parents furent proches de Louis XI. En 1447, Marie de Blécourt, dame de Cambronne, épouse Pierre de Vendelle et ont un enfant Raoulquin qui lui-même a une fille Florence qui épouse Jean II d’Aumale, seigneur de Nampcel.

En 1664, la seigneurie revient à Jacques III de Monguiot, seigneur de Vaucourtois. En 1762, Antoine Alexandre de Montguiot fait construire le château de Bethancourt. Son fils, Alexandre Claude Pascal, capitaine d’infanterie au régiment de Picardie, colonel général de l’infanterie française et étrangère est fait chevalier de l’ordre de Saint-Louis. Sa fille, Marie-Thérèse Luglienne de Montguiot épouse François-René Jean-Marie de Jouenne d’Esgrigny, seigneur de Dreslincourt, capitaine de cavalerie, lieutenant des maréchaux de France à Compiègne, cousin de Jean-René Jouenne d’Esgrigny. Sa petite fille, Jeanne Louise Luglienne de Jouenne d’Esgrigny, épouse le comte Marie Ferdinand Raoul de La Bourdonnaye, aïeul de François de Menthon. La Maison de Montguiot et leurs descendants, les comtes de Pommery, de la Bourdonnaye et de Menthon, perdent le titre de seigneurie de Cambronne1.

Sous la Restauration, en 1822, Arnouph Deshayes, adjudant du château de Compiègne, est admis au grade de colonel par le roi Louis XVIII, fait chevalier de l’Ordre royal et militaire de Saint-Louis avant de changer son patronyme, Deshayes, en Deshayes de Cambronne. Il réside au Château d’Orrouy, sur le domaine de Champlieu au manoir de Donneval et de La Mothe sur celui de Béthisy-Saint-Martin.

Le château de Bethancourt est détruit pendant la Seconde Guerre mondiale.

La démographie

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation.

Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006.  En 2018, la commune comptait 1 951 habitants, en diminution de 2,53 % par rapport à 2013.

La localisation

A 20 minutes de Compiègne, 15 minutes de Noyon, a 25 minutes d’une sortie de l’autoroute A1.